Espérer, c’est quoi ?

 

Évelynn Ollivier

 

 

 

 

Extrait de l'enseignement Choisis par le Père : espérance de sagesse, donné par Évelyn Ollivier, lors du rassemblement Mission Témoins de l'Évangile, à Montréal, le 29 mai 1999.

 

 

 

C'est la confiance de Dieu qui nous a créés par amour, qui nous a choisis, qui nous a appelés et qui nous a prouvé sa fidélité en accomplissant toutes les promesses faites par ceux à travers lesquels Il a parlé depuis l'Ancien Testament.

 

Saint Paul nous dit, en parlant d'Abraham, qu'il espérait au-delà de toute espérance et ceci s'est réalisé. Son espérance a été récompensée par Dieu. L'espérance d'Israël s'est accomplie par la venue de Jésus dans une crèche pour nous sauver, c'est le Messie.

 

La seule fierté du croyant, c'est l'espérance, l'attente des biens eschatologiques, tels la résurrection des morts et la vie éternelle. La résurrection de Jésus est le gage de notre propre résurrection. « Celui qui ressuscite le Christ d'entre les morts donnera aussi la vie à nos corps mortels. (...) Nous gémissons dans l'attente de la rédemption de notre corps car notre salut est objet d'espérance. Voir ce qu'on espère c'est déjà ne plus l'espérer. Ce qu'on voit, comment pourrait-on l'espérer encore ? Mais, espérer ce que nous ne voyons pas, c'est l'attendre avec constance » (Rm 8, 11.23b-25). Et c'est ce que Dieu réclame de chacun de ses élus, de ses choisis. En un mot, c'est persévérer dans la prière, l'Eucharistie, la lecture de la Parole ; persévérer dans les épreuves en continuant à avancer dans le combat, les yeux fixés sur Jésus. Ne pas croire à la résurrection des morts, c'est être sans espérance car le fruit de la résurrection est une vivante espérance dans nos cœurs.

 

Le père Raniero Cantalamessa nous dit : « Le christianisme est né d'un mouvement d'espérance ». C'est cette espérance qui a donné l'espoir à l'Église et qui continue à le donner, car le Seigneur dit : « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point » (Mt 24, 35).

 

L'espérance nous est donnée aussi par l'annonce d'un Consolateur qui sera avec nous jusqu'à la consommation des siècles. Cela s'est réalisé le jour de la Pentecôte où l'Esprit saint a été répandu sur les disciples réunis en communauté. Saint Paul nous demande de marcher selon l'Esprit, mais par-dessus tout pratiquer la foi, l'espérance et la charité. Celle-ci est la plus grande des trois.

 

Notre devoir, étant choisis par Dieu, c'est d'être dans ce monde où nous voyons la mort à nos portes chaque jour, des signes d'espérance, en témoignant les merveilles que Dieu réalise aujourd'hui. Les conversions d'athées, d'agnostiques sont des signes que Dieu est vivant, qu'Il est présent et qu'Il agit au milieu de nous.

 

Les conversions sont donc d'actualité et Jésus est le même, hier, aujourd'hui et éternellement. C'est pourquoi, chaque jour, il y a des convertis, de nouvelles personnes qui retrouvent la Parole de Dieu parce que vous ne la gardez pas pour vous, vous la faites passer. Et la Parole de Dieu, par la puissance de l'Esprit saint, est une semence pour notre âme, « un feu dévorant »
(Jr 20, 9), comme dit Jérémie.

 

Combien de drogués, d'alcooliques, de fornicateurs, d'idolâtres avons-nous vus être transformés un jour par une Parole qui les a rejoints ? Dieu est miséricorde et c'est celle-ci qui apporte l'espérance pour tous.

 

Voulez-vous être des signes d'espérance dans ce monde ? Être signe d'espérance, c'est accepter d'être des canaux de l'Esprit saint ; c'est exercer les charismes : parole de science, de prophétie, de guérison, de miracle. C'est promouvoir en un mot le Royaume de Dieu sur terre.

 

Notre rôle, par les charismes que l'Esprit saint nous a confiés gratuitement pour la gloire de Dieu et l'édification du Royaume, c'est d'apporter l'espérance à ceux qui vivent dans la désespérance.

 

Nous devons propager cette espérance à travers le monde dans lequel nous vivons, car « si l'espérance s'arrête dans le monde, dit le père Cantalamessa, tout s'arrête ». S'il n'y a pas d'espérance, l'église se vide.

 

L'espérance change tout et les problèmes deviennent insignifiants, même si nos problèmes sont aussi lourds que la Tour Eiffel. Avec l'espérance, nos problèmes sont rabaissés parce que nous savons que le Dieu de l'Espérance est fidèle et toujours là. Les suicidaires n'ont pas d'espérance, c'est pourquoi ils ôtent cette vie si précieuse que Dieu leur a donnée.

 

Nous pouvons donner comme signes d'espérance, les sacrements, spécialement les trois sacrements de l'initiation chrétienne : le baptême, la confirmation et l'eucharistie.

 

On ne peut avoir la foi pour quelqu'un, mais je peux être leur espérance. Je peux les aider à sortir d'une situation apparemment sans issue, en leur offrant ma prière, des heures d'adoration et en les invitant à faire confiance à Dieu et à se faire confiance eux-mêmes, forts de la toute puissance de Dieu. Aider quelqu'un à vivre l'espérance, c'est aussi notre rôle à nous.

 

Comme chrétiens baptisés, confirmés, nous avons eu la grâce d'être choisis, appelés. Nous avons reçu une effusion de l'Esprit, une effusion de miséricorde qui nous pousse vers les autres pour les aider à vivre dans l'espérance.

 

Cette espérance, on la vit, on la communique à nos enfants et à ceux qui nous entourent. Laissez-vous prendre par l'Esprit saint et tombez en amour avec Lui. C'est Lui qui va vous transformer en témoins d'espérance.

 

L'apostolat de tout chrétien est de redonner au monde l'espérance dans les situations avec lesquelles se confrontent aujourd'hui la plupart des familles. La famille humaine a éclaté dans tous les pays du monde et c'est le propre de l'ennemi qui s'introduit dans la famille pour la diviser.

 

Maintenant, à notre tour de ramener tous les enfants, les nôtres ou ceux que nous ne connaissons pas. Nous devons aller sur les places publiques où les autres adorent toutes sortes de Dieu. Nous devons aller et proclamer que Jésus Christ est Seigneur et que tous ceux qui prennent de la drogue ont été créés à l'image et à la ressemblance de Dieu. C'est leur redonner leur dignité.

 

 

On ne peut avoir
la foi
pour quelqu’un
mais
je peux être
leur espérance.

 

 

Si Dieu nous a choisis dans la vocation du mariage, s'il nous a choisis comme parents, nous devons apprendre à faire comme Il veut que nous fassions, c'est-à-dire être des témoins d'espérance.

 

Toute vie familiale chrétienne doit être axée sur la miséricorde et le pardon qui seul peut faire jaillir l'espérance. Si nous n'avons pas de pardon dans le cœur, l'espérance ne pourra jamais y germer.

 

Par l'espérance, nous sommes porteurs de joie, joie d'appartenir à la famille du Christ, joie du chrétien qui se sait aimé, pardonné ; joie qui fait de chaque chrétien un optimiste incorrigible parce que le Christ est ressuscité. Il est allé nous préparer une place afin que là où Il est, nous soyons unis.

 

Saint Irénée de Lyon dit que la vie du chrétien doit être une fête perpétuelle. Chez celui qui est porteur d'espérance, ça se voit sur son visage car il porte le Christ en lui. Il devient un porte-Christ. N'ayons pas peur de confesser Jésus Christ, Seigneur et Sauveur, car quiconque confesse le Fils possède aussi le Père, et qui Le confesse de sa bouche sera sauvé.

 

Vous, peuple du Canada, Dieu a besoin de vous. Vous êtes une nation forte. Le Seigneur a besoin de vous, vieux, jeunes, moins jeunes, pour être des témoins d'espérance, pour dire tout haut ce que les autres ne peuvent pas dire. Il a besoin de vous. Si vous vous taisez, les pierres crieront. Le temps est venu, nous sommes à l'aurore du nouveau millénaire.

 

Oui, Seigneur, envoie-moi pour être un témoin d'espérance dans ce monde que Toi-même, Tu as créé. Tu m'as choisi et je veux, grâce à la Parole d'amour, à la Parole d'espérance, aux charismes que tu as déposés en moi, je veux, Seigneur, faire en sorte qu'on sache que Tu es vivant au milieu de nous. Amen ! Alléluia !

 

 

 

Magazine SELON SA PAROLE (QUÉBEC) traitant de questions reliées à la spiritualité, l'évangélisation, l'éducation de la foi et la vie en Église

Selon Sa Parole janvier-février vol. 28 numéro 1

 

Retour à la page d'accueil

Dernière mise à jour 10 février 2002

Page d'accueil| Sommaire| HREF="act5.htm">Activités| Informations nationales| Informations internationales| Moteur de recherche