Échos du ralliement…
 





Denise Gauthier, c.n.d.

 

 

 

À tous ceux et celles qui ne sont pas venus au Ralliement de formation du Renouveau charismatique, à Montréal, du 12 au 14 octobre 2001, je voudrais dire qu'ils ont manqué un événement très important. Plus de 1 500 personnes dont une de Belgique, venue spécifiquement pour ce congrès, se sont réunies pour louer, bénir le Seigneur et savourer ses merveilles.

 

Tous ont aussi acquis une formation sur les charismes et la sainteté sous le thème : « Laissons-nous conduire par l'Esprit saint ».

 

Et je peux vous dire que l'Esprit était au rendez-vous. Le Feu de la Pentecôte a brûlé ardemment et a enflammé plus d'une personne. Bravo au CCRC et au comité organisateur !

 

Pour la première fois au Québec, le CCRC a organisé un grand rassemblement de gens de diverses ethnies et de langues différentes : des ateliers et des conférences se sont tenus en français, anglais, italien, espagnol et en créole. Tous se sont rencontrés et regroupés pour un temps d'unité dans l'Esprit saint et dans l'amour.

 

Les Pepe Prado Flores, Sr Claire Gagné, Sr Nancy Kellar, Henri Lemay, Mgr Joseph Malagreca, Salvatore Martinez et son épouse, Dr Évelyn Ollivier, Père Yvon Sam-son, Père Michel Vigneau, bien connus du Renouveau, et de nombreux intervenants et animateurs d'ateliers nous ont partagé leurs compétences, leur expérience, leur vécu, et nous ont réchauffé le cœur par leur témoignage.

 

Ils nous ont parlé du Saint-Esprit, de ses fruits, et de ses dons ; de la puissance de la louange ; de la beauté du ministère de prière ; de la prière d'adoration ; de l'ivresse spirituelle ; de la sainteté ; des dix commandements ; de l'Amour de Dieu ; de la vie mystique ; de l'exercice des charismes ; du discernement des esprits ; de la délivrance ; de la guérison intérieure ; de la foi charismatique, des dangers du piétisme... Un éventail de trente ateliers en français ; six, en italien ; neuf, en espagnol ; et onze, en anglais. Nous avons bénéficié de plénières et d'Eucharisties vivantes et pleines d'allant et d'élan !

 

Il nous était impossible de participer à tous les ateliers ; le temps et la place manquait. Aussi, je ne parle-rai que de ceux auxquels j'ai eu la chance d'assister.

 

Monseigneur Malagreca a su nous captiver en montrant combien le Renouveau charismatique est un fruit de Vatican II. Il a démontré que, depuis Jean XXIII jusqu'à Jean-Paul II, les papes ont lancé l'Église dans un renouvellement profond, en invitant constamment à la conversion personnelle et à la sainteté, par la prière et l'écoute de la Parole. Puis, il nous a interpellés en évoquant la nécessité d'avoir la Bible avec soi, à portée de main. Il a souligné que l'Église désire que chacun et chacune exercent le don, le talent ou le charisme reçu pour évangéliser et convertir le monde. N'est-ce pas le but du Renouveau charismatique ?

 

Fort de son apostolat auprès d'eux, le père Yvon Samson nous rappelle l'importance de connaître d'abord les jeunes et leur mentalité, de bien cerner où ils sont rendus avant de les évangéliser. Ils sont le présent de l'Église. Il faut arriver à leur faire vivre une expérience de Dieu, à leur faire rencontrer Jésus Christ et être prêt à tout sacrifier pour cela. S'ils ont le cœur blindé, c'est qu'ils ne veulent plus être blessés.

 

On dit que les jeunes vivent dans le péché. Qu'est-ce que le péché ? sinon la brisure de la relation à Dieu. Ils ne sont pas en relation avec Dieu. Comment peuvent-ils être dans le péché ? Un jeune, c'est un trésor extraordinaire, infiniment aimé de Dieu, un ami intime de Dieu. Il est en train de devenir un saint

 

Jacques Corriveau nous a montré la beauté du ministère de prière en magnifiant la grandeur du service que le Seigneur nous demande de rendre. Prier avec les personnes, c'est prêter sa bouche au Seigneur pour que, par nos paroles, Il les remplisse de son Amour, de sa Joie et de sa Paix... C'est savourer l'amour, la tendresse du Seigneur pour ces personnes. C'est, avec l'Esprit saint, faire œuvre de création, ré - embellir les êtres blessés, les ré - parer. Ainsi, nous permettons à Dieu de redonner et rebâtir l'espérance. C'est exercer toutes les fonctions reçues lors de notre baptême, celles de Prêtre, de Prophète et de Roi.

 

Pour vivre dans la fidélité ce ministère constant de prière, il faut ouvrir son cœur à l'Esprit, demeurer dans l'émerveillement, louer et remercier le Père pour toutes ses bontés. Surtout, il convient de ne pas oublier que lorsqu'il nous dit : « Regarde-moi ! », Jésus nous montre le visage de l'autre, d'un autre que nous aimons, d'un autre que nous n'aimons pas... ou pas assez. Le père Gérard Desrochers nous a parlé de l'Esprit saint, de ce qu'Il est, de son rôle et de l'importance qu'Il joue.

 

La Vie nouvelle, Don de Dieu.... Voilà le sujet qu'a développé le Père Michel Vigneau. Il a fait ressortir la gratuité du don en affirmant clairement que Dieu nous donne son amour sans égard à nos mérites ; qu'il désire simplement que nous ouvrions notre cœur. Il a de plus souligné que souvent nous avons peur de ce qu'Il nous donne ou nous le refusons parce que nous voulons le mériter au lieu de l'accueillir. Pour lui, voilà bien la raison de notre peur. Dieu n'est pas comme cela.

 

Le don de Dieu par excellence, c'est Jésus Christ. Jésus s'est donné librement et gratuitement. L'Esprit saint, don de Dieu en Jésus Christ livré gratuitement. Nous sommes sauvés gratuitement.

 

Qu'est-ce que je fais en attendant d'aller au ciel ? Je reçois ce don de Dieu. La terre est le lieu du don de Dieu. Il n'y a pas d'autres vies, d'autres lieux pour le recevoir.

 

Ma vie est le lieu de l'Incarnation, le lieu de la Rédemption. Dieu est en toi. Il s'incarne en toi. Prendre conscience que Dieu est toujours avec toi.

« Je suis toujours avec vous, jusqu'à la fin des siècles » (Mt 28, 20b).

 

Quand les disciples disent à Jésus : « Reste avec nous », Jésus n'est plus visible à leurs yeux, cette disparition n'est pas un départ, mais une nouvelle présence. C'est une vie nouvelle en Jésus. C'est cela le don de Jésus.

 

Sœur Denise Gauthier, religieuse de la Congrégation Notre-Dame, a été, pendant de nombreuses années, adjointe au répondant pour le diocèse de Chicoutimi, membre de l'Assemblée des répondants. À l'occasion, elle collabore à Selon Sa Parole.

 

 

 

Magazine SELON SA PAROLE (QUÉBEC) traitant de questions reliées à la spiritualité, l'évangélisation, l'éducation de la foi et la vie en Église

Selon Sa Parole janvier-février vol. 28 numéro 1

 

Retour à la page d'accueil

Dernière mise à jour 10 février 2002

Page d'accueil| Sommaire| HREF="act5.htm">Activités| Informations nationales| Informations internationales| Moteur de recherche